Certifications QES


 

L’assurance qualité

Notre laboratoire de production travaille selon les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF), en anglais Good Manufactoring Practice (GMP) afin d’assurer un contrôle de qualité optimal. Nous sommes également titulaires d’une autorisation délivrée par Swiss Medic pour la fabrication de médicaments selon l’article 9.2 de la loi sur les produits thérapeutiques (LPTh).

Le choix de nos fournisseurs fait également l’objet d’un contrôle renforcé afin d’assurer une qualité de matière première irréprochable.  Nous privilégions ainsi les fournisseurs helvétiques et n’utilisons des matières premières étrangères que si elles ne sont pas disponibles en Suisse.

Toutes les matières premières qui rentrent dans la fabrication de nos aliments d’appoint et compléments alimentaires sont soigneusement contrôlées d’un point de vue identité. Des contrôles quantitatifs sont effectués plusieurs fois par année. Toute la chaîne de travail est en permanence sous le contrôle de pharmaciens diplômés qui participent à toutes les étapes de la production.

Les étiquettes présentes sur nos emballages répondent aux exigences de la législation suisse, c’est à dire qu’elles sont conformes à l’ordonnance sur les denrées alimentaires (O.D.A.) émise par le département fédéral de l’intérieur (D.F.I).

Cette manière de pratiquer permet d’assurer une qualité optimale dans la fabrication de nos produits. Elle permet également de garantir l’absence d’agents contaminants.

L’efficacité

Il fût un temps où les études scientifiques au sujet de l’utilisation de compléments alimentaires en relation avec la santé étaient rares. Cette situation a engendré la mise sur le marché de beaucoup de produits aux allégations alléchantes pour le public. Ce constat est toujours d’actualité en dépit du fait qu’il existe aujourd’hui une vaste littérature scientifique au sujet de la nutrition en relation avec la santé.

Il est donc tout à fait possible de compiler cette littérature afin de formuler des compléments alimentaires qui répondent à des critères objectifs en matière de complémentation. Cette approche peut paraître logique à tout en chacun, cependant elle ne répond pas aux exigences du marché actuel qui cherche toujours à vendre du rêve à grand renfort de publicité fantaisiste.

En dépit de ce constat, nous avons choisi de formuler des aliments d’appoint et des compléments alimentaires sur la base des connaissances actuelles du domaine de la nutrition en relation avec la santé. Ces formulations et les conseils d’utilisation liés à celles-ci s’appuient sur des études scientifiques solides afin de garantir l’efficacité de nos produits

La sécurité

Les scandales liés à l’utilisation de substances illicites ont fait l’objet de nombreux articles dans les médias. Cette situation a amené le « German Research center of Elite Sport » à Cologne en Allemagne, un laboratoire accrédité par le Comité International Olympique (C.I.O.) à effectuer des analyses de compléments alimentaires provenant de différents pays afin de vérifier si ces derniers contenaient des substances illicites.

Les résultats obtenus sont consternants. Ils démontrent que un complément sur trois en provenance des Etats-Unis d’Amérique est contaminé par des substances interdites par le C.I.O. Plus récemment des analyses ont également été effectuées sur des compléments fabriqués en Europe (Hollande, Belgique, France, Allemagne, Italie) et ont démontrés que 8 à 15 % de ceux-ci étaient contaminés contrairement aux compléments alimentaires fabriqués en Suisse.

Etant donné que nous sommes une firme pharmaceutique, nous appliquons les mêmes procédures exigées dans le domaine pharmaceutique pour la fabrication de tous nos produits. Cette politique interne permet d’éviter des contaminations et la présence d’allergènes.

Plus récemment, plusieurs marques phare de compléments alimentaires et plus particulièrement d’aliments d’appoint à base de protéines concentrées, fabriqués aux Etats-Unis d’Amérique, ont fait l’objet de dénonciation émanant de plusieurs sociétés de protection des consommateurs américains, au sujet de leur contenu excessif en métaux lourds (plomb, cadmium, nickel, mercure…).

La présence de métaux lourds est probablement liée aux fournisseurs de matières premières. Dans le but de diminuer les coûts de production, les matières premières proviennent de pays où la main d’œuvre est moins onéreuse et où les contrôles de qualité sont moins exigeants. Cette pratique permet certes aux consommateurs, l’achat de protéines à moindre coût, mais entraîne des risques non négligeables pour la santé.

Les protéines et les matières premières que nous utilisons dans nos aliments d’appoint sont fabriquées en Suisse par un leader de la chaîne de fabrication du lait et produits dérivés du lait, ce qui vous garantit l’absence de métaux lourds et / ou autres contaminants.